Tag Archives: PBP

PBP2019 selon Stéphane, « les enfants nous attendent pour nous taper dans la main » (récit)

Météorologie

Le samedi, jour du contrôle des vélos, pluie continue jusqu’en tout début d’après-midi du dimanche. La route est sèche pour les premiers départs à 16h00

Le soleil fait son apparition dès le milieu d’après-midi. La lumière au moment du départ à 20h15 est superbe. A 20h15, il est nécessaire d’allumer l’éclairage arrière et de revêtir le gilet jaune.

Nuit fraîche, sans plus.

Sur les trois jours, du soleil. Quelques petites gouttes de pluie sont ressenties le lundi. Par endroit la route est encore humide, notamment vers Mortagne au Perche.

La nuit suivante, la température descend jusqu’à 3 degrés. L’humidité accumulée après une semaine de pluie remonte du sol et des nappes de brouillard se forment. L’impression de froid est nette. Je n’ai pas mis mes gants longs et je le regrette.

Les 2 nuits suivantes sont de moins en moins froides. Le port de vêtements longs et de plusieurs couches en haut est nécessaire. Continue reading

PBP2019 selon Benjamin, « à 2 avec Stéphane » (récit)

« Nous sommes restés à 2 avec Stéphane mais ce n’était pas vraiment prévu. Je ne m’attendais pas à un parcours aussi difficile, beaucoup de dénivelé. Stéphane roulait plus vite dans les côtes donc il était plutôt devant mais sur les moments plus plat, j’étais plus rapide ce qui fait qu’on se retrouvait à peu de chose près au même moment aux points de contrôle !

Après la 1ère pause dortoir à Villaines, on est resté ensemble et on s’entraidait entre les plats et les cotes !

Les plus gros enseignements que je retiens:

  • la capacité du corps humain à repartir alors que ça semble difficile voire impossible !
  • pour gagner du temps au PBP, la clé se trouve dans les contrôles, nous aurions pu bien mieux optimiser le temps dans les points de contrôle (beaucoup de monde, attente pour les repas, attente pour les douches et les dortoirs…)

A refaire dans 4 ans pour descendre sous la barre des 80h ! »

PBP2019: Soirées pizza, avant et après

Le premier épisode s’était déroulé en juin: soirée pizza pré-PBP, devant le local du club. Les candidats à l’édition 2019 échangent sur leurs diverses expériences.
 
 
Suite à ce succès, une soirée pizza post-PBP a été organisée ce vendredi 6 sept pour féliciter les différents participants et surtout entendre les histoires des uns et de autres.
 
 
Sans doute est-ce une aventure et un effort tellement hors du commun qu’il sont difficiles à partager avec des mots? Pourtant à la manière des diagonalistes, la plupart des participants du CTVS ont pris la plume pour raconter en quelques lignes ou paragraphe leur Paris-Brest-Paris 2019. Et peut-être inspirer des vocations !
 
A suivre très bientôt sur le site du club, les témoignages de Benjamin, Stéphane, Pierre, Jean-Luc, Denis, Serge, Philippe, Bertrand, Chérif… qui nous racontent leur PBP2019.

PBP2019: C’est fini… ou presque

Les premiers cyclistes du CTVS sont arrivés vers 9h00 le mercredi matin, 21 août 2019 avec une moyenne de plus de 18 km/h. Et quand en parvenant à travers les bois en haut de cette route goudronnée, on aperçoit le portique d’une ligne d’arrivée, quel soulagement !

Eh bien non ! C’est une fausse ligne d’arrivée ! 😛

Sous les applaudissements et encouragements des spectateurs, il faut prendre à gauche sur les pavés et rentrer dans la cour de ferme pour passer la ligne qui comptabilise le temps.

Quelques cyclistes endoloris mettent pied à terre sur le pavé; certains à bout de force titubent… et finissent par passer la vraie ligne.

Fini? Non! 😱

Il faut faire 200 m de plus pour atteindre la tente où l’on vérifie le carnet de route: un dernier coup de tampon et l’athlète se voit remettre sa médaille bien méritée et un ticket repas. 

Voilà les arrivées au compte goutte:

Nom Arrivée délai vitesse moy max
Jean-Luc C 21-août 08h57 64h25 18.8 km/h 80 h
Lionel R 21-août 08h58 64h27 18.8 km/h 80 h
Guillaume C 21-août 10h31 66h00 18.4 km/h 80 h
Serge L 21-août 12h17 67h16 18 km/h 80 h
John S 21-août 13h52 69h07 17.6 km/h 80 h
David T 21-août 16h12 72h09 16.8 km/h 80 h
Pierre B 21-août 16h36 72h04 16.8 km/h 80 h
Bertrand A 21-août 17h54 72h21 16.8 km/h 90 h
Patrick Z 21-août 22h26 77h41 15.6 km/h 80 h
Philippe V 22-août 00h25 78h33 15.5 km/h 90 h
Stéphane C 22-août 10h01 85h44 14.2 km/h 90 h
Benjamin M 22-août 10h01 85h44 14.2 km/h 90 h
Dominique C 22-août 12h01 88h39 13.7 km/h 90 h
Denis S 22-août 14h44 81h42 14.9 km/h 84 h
Jean P 22-août hors délai 90 h
Jean Pierre Q 22-août hors délai 90 h
Paul P 22-août abandon 90 h

Et voilà en photo:

PBP2019: Sur la route…

Alors que le premier cycliste,  Robert Coquen, a franchi la ligne d’arrivée vers 13h en 44h 47min 36sec suivi de peu par le Slovène Marko Baloh (44h 48min 47sec) et le Belge Ken Tax (45h 01min 25sec), nos vaillants cyclistes du CTVS attaquent leur 3ème nuit sur la route.

Une petite règle de 3 sur les vitesses moyennes permet d’estimer que certains d’entre eux pourraient arriver dès demain matin tôt.

Voilà quelques images collectées au fil de la route…

A presque 22h, voilà la situation alors qu’ils s’enfoncent dans la nuit…

Jean-Luc C | Villaines 2 (1009 km, 19h34) | 19.8 km/h
Lionel R | Villaines 2 (1009 km, 19h39) | 19.7 km/h
Guillaume C | Villaines 2 (1009 km, 20h47) | 19.3 km/h
Serge L | Fougères 2 (920 km, 18h29) | 18.6 km/h
John S | Fougères 2 (920 km, 18h32) | 18.5 km/h
David T | Fougères 2 (920 km, 19h23) | 17.9 km/h
Pierre B | Fougères 2 (920 km, 21h08) | 17.5 km/h
Bertrand A | Tinteniac 2 (866 km, 19h16) | 17.4 km/h
Patrick Z | Tinteniac 2 (866 km, 21h09) | 16.5 km/h
Philippe V | Loudeac 2 (779 km, 18h54) | 15.9 km/h
Stéphane C | Carhaix 2 (694 km, 16h09) | 15.8 km/h
Benjamin M | Carhaix 2 (694 km, 16h17) | 15.8 km/h
Paul P | Carhaix 2 (694 km, 19h38) | 14.7 km/h
Dominique C | Carhaix 2 (694 km, 19h56) | 14.3 km/h
Denis S | Brest (608 km, 18h27) | 16.2 km/h
Jean P | Brest (608 km, 16h12) | 13.7 km/h
Jean-Pierre Q | Brest (608 km, 16h12) | 13.7 km/h

PBP2019: C’est parti !

Le soleil était au rendez-vous ainsi que les milliers de cyclistes qui prennent entre 16h00 ce dimanche et demain matin 05h30 le départ de l’épreuve.

Passé la ligne de départ, le peloton descend une allée goudronnée du parc de Rambouillet, franchit une belle grille et emprunte quelques pavés sur une centaine de mètres. Une voiture accompagnée de motards ouvre la route pour chacune des vagues qui partent; pour calmer sur quelques dizaines de kilomètres l’ardeur des plus chauds se dit-il.

A 20h15, tous les participants du CTVS avaient pris le départ, à l’exception de Denis qui passe la nuit à Rambouillet pour prendre la route demain matin avant l’aube.

Bonne route à tous !

PBP2019: Les 17 participants du CTVS

Voilà la liste au complet des membres du CTVS qui prennent le départ. Pour les suivre, il suffit de télécharger sur son smartphone l’appli « Chrono Course ».

Nom Dossard Depart Delai
David TRYSTRAM A163 Dim 16h00 80 h
Lionel RENAUD C186 Dim 16h30 80 h
Guillaume COPHEIN C177 Dim 16h30 80 h
Pierre BARTH C191 Dim 16h30 80 h
Jean-Luc COGEN C188 Dim 16h30 80 h
John SMITH D102 Dim 16h45 80 h
Patrick ZANNIER D145 Dim 16h45 80 h
Serge LENFANT E110 Dim 17h00 80 h
Bertrand AFFRES G292 Dim 17h30 90 h
Philippe VERRONNEAU H305 Dim 17h45 90 h
Dominique CROST N195 Dim 19h15 90 h
Jean PERRUCHOT Q104 Dim 19h45 90 h
Jean-Pierre QUEFFELEC Q192 Dim 19h45 90 h
Stéphane CLAUDE S179 Dim 20h15 90 h
Benjamin MAZE S223 Dim 20h15 90 h
Paul POTY S193 Dim 20h15 90 h
Denis SCALA X236 Lun 05h00 84 h

La lettre du dossard indique le sas et l’horaire de départ du concurrent.

A noter que les vélos spéciaux partiront à 17h15 le dimanche et 4h50 le lundi matin.

Le recordman de l’épreuve en 42 heures et 26 minutes, Bjorn LENHARD partira sous le dossard U193 sur un délai de 90 h.

Enfin la jeune Fiona KOLBINGER qui vient de gagner la Transcontinental Race (4000 km) partir sous le dossard G288 dans le même sas que Bertrand.

PBP2019: Contrôle des vélos

En approchant de Rambouillet par la N12, vers Coignères sous une pluie battante, on croise les premiers cyclos qui convergent vers Rambouillet, cherchant leur route comme ils peuvent.

Le contrôle des vélos et demain le départ se font cette fois-ci depuis la Bergerie Nationale. L’endroit est bucolique et un rayon de soleil n’eut rien enlevé aux festivités d’une épreuve aussi mythique.

Voilà quelques photos prises ce matin:

La pluie avait redoublé en reprenant le chemin à travers bois pour retrouver la voiture garée un peu plus loin. Des participants continuaient d’arriver vers le point de contrôle en poussant leur vélo: j’ai cru croiser quelques regards qui avaient l’air de dire: « qu’est-ce que je fous là? » ou « ça commence bien… »

Bonne nouvelle: la météo est plus clémente à partir de demain après-midi et elle ne se trompe qu’une fois sur deux.

 

PBP2019: Derniers préparatifs !

Même comme spectateur, il faut se préparer pour suivre l’épreuve depuis son smartphone en quasi temps-réel, dans le RER ou entre deux réunions ou confortablement vautré dans son canapé.

Il suffit de télécharger l’appli « Chrono-Course » et de rechercher les participants, soit par leur nom, soit par le numéro de dossard:

  • Dominique C. N195
  • Stéphane C. S179
  • David T. A163
  • Lionel R. C186
  • Pierre B. C191
  • Benjamin M. S223
  • Jean P. Q104
  • Guillaume C. C177
  • Denis S. X236
  • Paul P. S193
  • Jean-Luc C. C188
  • Bertrand A. G292
  • John S. D102
  • Patrick Z. D145
  • Serge L. E110
  • Philippe V. H305

Côté participants, voilà un condensé des dernières recommandations qui s’échangent entre membres du CTVS:

Entrainement: trop tard ! C’était il y a 15 jours qu’il fallait rouler un peu plus.

Check list (non exhaustive): la chasuble, les bidons, sa plaque de cadre, son carnet de route et de l’argent. Câbles d’alimentation et recharge de téléphone et GPS, une ou deux batteries. Matériel de réparation rappelle David: chambres à airs, de l’huile pour la chaîne, l’éternel question un pneu de rab ou pas ? Idée de Philippe: pour le pneu, je découpe un vieux morceau de pneu largeur env 5 cm longueur je dirai 7 cm et si j’ai un problème, je glisse ce morceau à l’intérieur entre chambre et pneu. Ca m’évite de prendre un pneu et me permettrait à minima de rejoindre le ravito suivant avec un stand mécanique.

Alimentation: pour optimiser, ceux qui partent l’après midi, il y aura le problème du repas du soir et donc avant Mortagne on aura faim. Le mieux est d’emporter un peu à manger pour ne pas perdre de temps. Après il y a tout ce qu’il faut à chaque ravito.

Reste la météo: pluie, vent ?… Attention, il fera sans doute sous les 10° le matin rappelle Pierre.

Point presse: certains s’accordent un point avec la presse tel David dans 78actu: Pourquoi je me lance dans le Paris-Brest-Paris.

BRM 600 kms – 7440 m de dénivelé

BRM600 (De l’Isère à la vallée de l’Allier) effectué par Denis Scala
Son C/rendu : Un brevet découverte de la montagne pour moi.
Plus de 25 abandons sur 56 partants avec un sacré parcours et une météo peu favorable .

Bravo à toi ,c’est vraiment énorme