Flèche VELOCIO Week-end de Pâques 2024 (30-31 Mars)

Pour rappel du principe de la Flèche VELOCIO, organisée par l’Audax Club Parisien (ACP), chaque année, durant le week-end de Pâques, des équipes, composées de 3 à 5 équipiers, doivent parcourir en 24 heures une distance déclarée pour se diriger vers un lieu de concentration en Provence : cette année, Pernes-les-Fontaines, ville située à quelques km au sud de Carpentras, et lieu de naissance de Paul de Vivie, plus connu sous le nom de Vélocio.

Notre équipe constituée de Jean-Luc COGEN, capitaine de route, David TRYSTRAM, Daniel VAILLANT, Thierry VASSEUR et Philippe LIEGEOIS avait défini comme point de départ CHALON SUR SAONE et déterminé une distance de 426 kms pour un dénivelé modéré de 2 200 m.

Partis à quatre la veille par le train et couchant à l’hôtel, Jean-Luc, séjournant sur place, nous a rejoints le samedi matin pour démarrer à 8h00 le 30 mars, affronter le parcours de 426 kms et arriver le lendemain 31 mars à 9h00 (en tenant compte du changement d’heures !).

Le parcours, déjà emprunté par une équipe du CTVS, mais plus court cette année de 25 km environ, prévoyait des contrôles à Louhans (km 38), Bourg en Bresse (km 89), Saint-Jean-de Bournay (km 184), Andance (km 238) et Pont Saint-Esprit (km 365), selon le tracé suivant :

Notre raid s’est globalement bien déroulé et son objectif a été atteint : 418 km en 24 heures à quelques minutes près, dont 18h30 en roulant. Un tracé sur de petites routes carrossables et peu fréquentées (surtout la nuit !). Notre excellent esprit d’équipe nous a aidé à surmonter LA difficulté de cette épreuve, des conditions météo apocalyptiques : 18 heures de pluie cumulées à partir du samedi après-midi dont un bouillon toute la nuit, un vent du sud contraire avec rafales à 70 km/h. Ces conditions ont entrainé l’abandon ou l’échec d’une vingtaine d’équipes sur 52 inscrites au départ et seule une équipe a pu effectuer plus de 500 kms cette année.

Un peu comme pris dans une lessiveuse, nous avons été contraints de nous réfugier parfois, comme le montrent les photos prises sous une serre improbable lors d’un orage soudain, ou à nous abriter sous arrêt de bus, station essence ou arcades !

Les sourires étaient de mise à l’arrivée, ou le temps était ensoleillé !

Espérons que le rassemblement 2025 à Bollène du 18 au 20 avril s’effectuera sous un ciel plus clément, pas seulement à l’arrivée !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *