PBP2019 selon Benjamin, « à 2 avec Stéphane » (récit)

« Nous sommes restés à 2 avec Stéphane mais ce n’était pas vraiment prévu. Je ne m’attendais pas à un parcours aussi difficile, beaucoup de dénivelé. Stéphane roulait plus vite dans les côtes donc il était plutôt devant mais sur les moments plus plat, j’étais plus rapide ce qui fait qu’on se retrouvait à peu de chose près au même moment aux points de contrôle !

Après la 1ère pause dortoir à Villaines, on est resté ensemble et on s’entraidait entre les plats et les cotes !

Les plus gros enseignements que je retiens:

  • la capacité du corps humain à repartir alors que ça semble difficile voire impossible !
  • pour gagner du temps au PBP, la clé se trouve dans les contrôles, nous aurions pu bien mieux optimiser le temps dans les points de contrôle (beaucoup de monde, attente pour les repas, attente pour les douches et les dortoirs…)

A refaire dans 4 ans pour descendre sous la barre des 80h ! »

Comments are closed.